Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage

Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (254)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (33)

Fumeurs
Fumeurs (42)
Tentative d'arrêt (46)
Fumeurs Malade (17)

Entourage
Famille/Ami (16)
Non fumeurs (2)
Fumée passive (2)

Age
20 ans ou moins (3)
20 à 40 ans (111)
40 à 60 ans (173)
Plus de 60 ans (51)

Dépendance / manque
Dépendance/Manque (18)
Rechute/Echec (7)
Symptômes de sevrage (9)
Dépression/Anxiété (3)
Insomnies (2)

Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (66)
Substituts nicotiniques (29)
Livre Allen Carr (18)
Aide psychologique/soutien/solidarité (8)
appli Stop-Tabac (4)
E-cigarette / vapotage (21)

Maladies
Risques et maladie diverses (12)
Cancers (9)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (6)
Problèmes respiratoires (9)
Impuissance sexuelle (2)

Santé / bien-être
Problème de poids (3)
Pillule contraceptive
Beauté/Grossesse/Enfants (6)
Sport (12)

Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (2)
Additifs
Joint et Tabac (1)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (37)

Accéder par mots clés

Maladies cardio-vasculaires/infarctus:

Anonyme (54 ans)
Nationalité suisse
25 mars 2020

La méthode du choc psychologique est la plus sympa à suivre. Mode d'emploi : A la mi novembre 2019 alors que je me rendais au travail, j'ai ressenti une douleur au poignet qui rapidement a irradié dans le bras, la poitrine puis la mâchoire. La douleur a disparu en m'arrêtant puis a repris dès que je me suis remis à marcher. Comme le phénomène ne disparaissait pas je me suis rendu 2 jours plus tard chez le médecin, qui m'a adressé à un cardiologue. Je me suis vu prescrire une coronarographie dont le résultat était le suivant : artères coronaires bouchées entre 95 et 99%, il était inexplicable que je n'aie pas encore fait un infarctus "qui aurait à coup sûr été mortel". J'ai quitté l'hôpital le lendemain avec un billet pour une réadmission à 3 jours en vue d'un triple pontage. En sortant du bâtiment avec mon paquet de clopes dans la poche, bizarrement je n'ai pas allumé de cigarette alors que je n'avais pas fumé depuis 48 heures. Pas plus d'envie à l'arrêt de bus, et c'est sur le quai de la gare que j'ai voulu, comme ça, pour voir, en griller une. Je l'ai immédiatement écrasée car j'ai eu l'impression de boire un verre d'essence. Depuis je suis non fumeur, j'ai encore deux paquets dans le tiroir de mon bureau mais pas la moindre envie d'en griller une. Après 40 ans de tabac et une consommation qui avait atteint une moyenne de 30 cigarettes par jour, je ne me souviens plus de ce que fait une clope, du goût que ça a, du plaisir que ça procure. Le choc psychologique violent suivi d'amnésie, en somme!
Partager sur:     

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile utile très utile très utile


Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
Anonyme  40
Anonyme  40
Pierre  36
Serge  32
jacques  28
Helene  2
 
Prénom:
  
Date:
Helene  15 novembre 2022
Pierre  22 avril 2021
Anonyme  27 août 2020
Anonyme  25 mars 2020
jacques  29 octobre 2008
Serge  31 août 2004