Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage

Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (262)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (33)

Fumeurs
Fumeurs (42)
Tentative d'arrêt (49)
Fumeurs Malade (17)

Entourage
Famille/Ami (17)
Non fumeurs (2)
Fumée passive (2)

Age
20 ans ou moins (3)
20 à 40 ans (112)
40 à 60 ans (181)
Plus de 60 ans (52)

Dépendance / manque
Dépendance/Manque (18)
Rechute/Echec (7)
Symptômes de sevrage (9)
Dépression/Anxiété (3)
Insomnies (2)

Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (70)
Substituts nicotiniques (29)
Livre Allen Carr (18)
Aide psychologique/soutien/solidarité (10)
appli Stop-Tabac (4)
E-cigarette / vapotage (21)

Maladies
Risques et maladie diverses (12)
Cancers (9)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (6)
Problèmes respiratoires (10)
Impuissance sexuelle (2)

Santé / bien-être
Problème de poids (3)
Pillule contraceptive
Beauté/Grossesse/Enfants (7)
Sport (12)

Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (3)
Additifs
Joint et Tabac (1)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (40)

Accéder par mots clés

Les derniers témoignages

Anonyme (50 ans)
Nationalité Suisse
18 mars 2023

Salut à toutes et tous, Ce site est absolument génial, je suis un ingénu concernant l’arrêt de la cigarette, même si aujourd’hui je suis mieux informé. Cela ne fait que 3 jours mais cela se passe bien grâce â vos messages de vécu lors d’un évènement si important et aux substituts nicotiniques et bien évidemment au site de Stop Tabac. Je suis fier de moi et je n ‘ai aucune honte à l’écrire. J’ai eu le temps de vous lire (pas tous mais je compte bien m’y atteler) . Chaque expérience de sevrage est différente mais les faits sont plus ou moins toujours les mêmes et connus : rechutent, dépression, solitude, et aussi nouvelle vie c’est cela qui me motive le plus avoir le, droit à une deuxième chance. J’ai déjà arrêter, il y a de cela quelques années durant 6 mois. (abstinence totale sans rien prendre pour aider) , j’ai croisé une amie à qui j’ai demandé une taffe de sa cigarette. Le lendemain je m’en voulais à un point que le jour d’après le paquet fumé. était de retour dans ma poche. J’ai fait une grave dépression suite à cet événement. Il faut dire que j’ai commencé â fumer à l’âge de 15 ans (45 ans de vécu nicotinique et 20 ans d’alcool et tout le reste que je ne nommerai pas, juste en comparaison le manque provoqué par l’héroïne c’est un gag par rapport à celui du tabac et des additifs que l’on aspire. Je résumerais cela en respiration de la mort , je n’en dirai pas autant concernant l’alcool qui m’a valu de graves ennuies de santé. Je m’occupais de mon Père (96) qui est dernièrement décédé, et, auparavant je me suis occupé de ma Mère avec Alzheimer (92) aussi la décision a été radicale sur le champ car du jour au lendemain je me suis retrouvé à ne plus savoir quoi faire et sans buts précis. Je ne sais pas pourquoi ma consommation s’est mise à augmenter, sans doute l’anxiété. Aujourd’hui, j’écris que même si cela ne fait que 3 jours, j’irai au bout de ma démarche, je le sais… Je peux aussi avoir des faiblesses mais la clope c’est terminé. Encore merci pour vos témoignages poignants Je reviendrai vous tenir au courant de ma guerre personnelle contre le tabac.
Partager sur:     

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile utile très utile très utile

Seb (50 ans)
Nationalité suisse
08 mars 2023

Bonjour, 1 jour, puis 2 jours, puis une semaine, un mois . Tout est encore fragile et après 35 ans à m'empiffrer joyeusement de clopes à gogo je voulais témoigner. Pour commencer j'ai arrêté une multitude de fois pendant 10 minutes sans y croire moi même juste pour dire stop tabac. Puis cette fois c'est venu du fond de moi même, je me suis levé un matin en me sentant esclave de la clope, gros électrochoc, alors pendant un mois je me suis préparé moralement et un jour à 12h14 j'ai pris mes 2 derniers paquets. Je les ai trempé dans de l'eau et jeté pour enlever l'envie de les récupérer. Je ne dirais pas que j'ai souffert le martyr, ce serait mentir. Oui ça manque, oui ça prend d'un coup et j'ai eu envie de ma dose. Mais j'ai tenu, de 60 clopes à 0. Le premier matin déception, c’était pire qu'avant sauf que discrètement une idée est née wouha je peux tenir sans, je peux le faire moi qui ai tant aimé cela. Et est né un autre sentiment, la fièreté! Alors courage à toutes et à tous on peut le faire. Je dois être différent des autres, je n'en veux pas au cigarettier qui se sont enrichis sur mes bronches, j'ai fait un choix idiot mais je l'ai fait seul, il y a fort longtemps. la clope m'a aidée à certains moments, mais là le moment était venu de juste se séparer à l'amiable si je puis dire. Puis bon 30 jours à 3 paquets cela fait près de 800 CHF dans la poche, ce weekend repas gastro et nuit romantique a l’hôtel avec ma moitié, il n'y a pas de petit profit de ce côté là aussi cela va nettement mieux.
Partager sur:     

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile utile très utile très utile

Agente 007 (51 ans)
Nationalité Canadienne
03 mars 2023

Bonjour, Aujourd'hui, je célèbre 20 ans sans fumée. Je suis très fière de cet accomplissement. Ça n'a pas été facile. J'ai bu beaucoup d'eau et mangé beaucoup de céleri pendant les premières semaines! Je consultais le site de Stop-tabac tous les jours et je lisais des témoignages pour m'encourager. Je prenais les envies de fumer une à la fois. Courage! Vivre sans fumer est une grande liberté!
Partager sur:     

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile utile très utile très utile

Mima (62 ans)
Nationalité Marseillaise
02 mars 2023

Bonjour à toutes et tous ! Je viens ici pour vous dire que c'est mon premier jour d'abstinence et que je compte bien qu'il soit "le premier jour du reste de ma vie". Peut-être que j'aurais besoin de votre soutien un de ces quatre alors j'espère que peux compter sur vous :)
Partager sur:     

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile utile très utile très utile

Tabac59 (50 ans)
Nationalité Francaise
24 février 2023

J ai arrêté de fumer définivement il y a 24 ans, apres une consommation de tabac d une quinzaine d années et à raison de 1 paquet par jour les 2 dermières années. Je fumais dés le lever et avant de manger, très intoxiquée. J ai stoppé net, sans aide, ni traitement. Ca été très dur. Il faut compter 1 an sans fumer pour crier "victoire ". Pas avant. Attention, une fois le sevrage passé des 2 premières semaines, on rentre dans des périodes où tout va bien, où on a oublié la clope entrecoupées d'envie. Puis 6 ,7 mois après, on se réveille un matin avec une envie épouvantable de fumer comme si on avait arrêté la veille. C est démoralisant. C'est ça le plus dur. On m'avait prévenue. Ça a duré 1 semaine complète où j ai eu envie de fumer. J ai tenu bon. On m'a expliqué que çà peut revenir 1 an après l'arret. Apres cet épisode, ce n est jamais revenu. Je n ai jamais repris depuis 24 ans. J en ai gardé un mauvais souvenir et ne veut plus revivre cela. Je vis normalement, je cotoie des gens et des endroits où on fume et cela ne me fait ni chaud , ni froid. Mais en passant dans la fumee, je la hume et je me surpends à me souvenir du plaisir que j avais à fumer. Mais j ai tellement gagné plys en arrêtant...je n ai jamais regrette.... Voila mon expérience. Donc conclusion : 1 an pour arrêt. Ensuite, c est un travail intérieur. Moi, j étais décidé d arrêter , j etais convaincue et plus rien ne pouvait m arrêter. A partir de là , le mécanisme s enclenche. Ne pas attendre que tout aille bien dans la vie pour arrêter. Ce ne sera jamais le bon moment. On a tjrs des merdes dans la vie. J ai arrêté dans la période la plus noire de ma vie. Et j ai reussi. Ensuite pour pallier les grosses envies, je buvais un grand verre d eau et j allais respirer au jardin, puis je me disais :" voila je viens de fumer, je refumerai tout à l heure" . Et en fait le cerveau faisait comme ci il avait eu sa cigarette. Et ça passait. Voila quelques trucs . J aurai peut être du mettre patch, etc ...mais trop cher. J ai préféré garder les sous et m acheter un truc avec. Mais je ne vous cache pas, que ça n a pas été facile. Les gens qui vous promettent monde et merveilles, attention. .... il faut être convaincue dans sa tète, que c'est de la merde, que je peux vivre sans elle ...bon courage...
Partager sur:     

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile utile très utile très utile