Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage

Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (250)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (32)

Fumeurs
Fumeurs (41)
Tentative d'arrêt (42)
Fumeurs Malade (17)

Entourage
Famille/Ami (16)
Non fumeurs (2)
Fumée passive (2)

Age
20 ans ou moins (3)
20 à 40 ans (109)
40 à 60 ans (168)
Plus de 60 ans (50)

Dépendance / manque
Dépendance/Manque (18)
Rechute/Echec (7)
Symptômes de sevrage (9)
Dépression/Anxiété (3)
Insomnies (2)

Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (63)
Substituts nicotiniques (28)
Livre Allen Carr (18)
Aide psychologique/soutien/solidarité (8)
appli Stop-Tabac (4)
E-cigarette / vapotage (20)

Maladies
Risques et maladie diverses (12)
Cancers (9)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (6)
Problèmes respiratoires (9)
Impuissance sexuelle (1)

Santé / bien-être
Problème de poids (3)
Pillule contraceptive
Beauté/Grossesse/Enfants (6)
Sport (12)

Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (2)
Additifs
Joint et Tabac (1)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (35)

Accéder par mots clés
Explications:

Vous pouvez consulter les témoignages de nos utilisateurs ou composer votre propre témoignage.
Témoignage aléatoire:
Benoit (41 ans) - Nationalité Française - 25 novembre 2021
Partager sur: -
"Après plusieurs tentatives infructueuses, cela fait desormais 66 jours que j'ai arrêté de fumer en utilisant des patchs (d'abord 14mg et maintenant 7mg). Grâce à la volonté et aux patchs, le premier mois s'est passé sans encombre majeur. Mais les choses se sont ensuite compliqué. Je me suis senti glisser dans l'anxiété jusqu'à sombrer dans une dépression dont je ne suis pas encore sorti aujourd'hui. J'ai repris un traitement antidepresseur et des anxiolytiques pour tenir. J'ai un terrain dépressif et des raisons d'être un peu désemparé en ce moment. Mais j'ai vraiment senti que le sevrage m'avait fait plonger. Tout ceci pour inciter à la prudence ceux qui arrêtent alors qu'ils ont déjà traversé des phases de dépression majeure. Le lien entre tabagisme et depression se fait dans les deux sens. Mais il faut vraiment aller bien quand on décide de quitter la clope. Finalement, aujourd'hui je vais mal. C'est dur. Je suis suivi et je prends des medocs. Mais jusque là, je n'ai pas retouché au tabac. Je veux d'abord me sortir du tabagisme. Que c'est dur ! Mais je ne veux pas lâcher. Bon courage à vous tous qui vous battez pour en sortir. "

Une bonne raison ci-dessous de lire les témoignages :