Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (238)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (32)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(38)
Tentative d'arrêt (37)
Fumeurs Malade (17)
 
Entourage
Famille/Ami (16)
Non fumeurs (2)
Fumée passive (2)
 
Age
20 ans ou moins (3)
20 à 40 ans (105)
40 à 60 ans (159)
Plus de 60 ans (44)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (18)
Rechute/Echec (6)
Symptômes de sevrage (8)
Dépression/Anxiété (3)
Insomnies (2)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (60)
Substituts nicotiniques (26)
Livre Allen Carr (17)
Aide psychologique/soutien/solidarité (8)
appli Stop-Tabac (4)
E-cigarette / vapotage (19)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (12)
Cancers (9)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (5)
Problèmes respiratoires (9)
Impuissance sexuelle
 
Santé / bien-être
Problème de poids (3)
Pillule contraceptive
Beauté/Grossesse/Enfants (6)
Sport (12)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (2)
Additifs
Joint et Tabac (1)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (35)
 
Accéder par mots clés
 
Rechute/Echec
Anonyme (43 ans) - Nationalité France - 23 décembre 2020 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Bonjour, Juste un petit témoignage pour motiver à l’arrêt de la cigarette tabac. J'ai été fumeur dès l'âge de 14 ans, rapidement un paquet par jour, avec l'adolescence les expériences qui vont avec, quelques substance prohibés qui se fument, rapidement stoppés. J'ai fumé jusqu’à l'age de 35 ans des cigarettes classiques, un jour mon fil qui avait quatre ans à ce moment là n'a pas voulu que je l'embrasse parce que je sentais mauvais, de cet instant je suis passé à la cigarette électronique sans plus jamais touché une cigarette tabac, avec un dosage revue sans cesse à la baisse, commencer à 16mg pour finir à 3mg. Toutefois la cigarette électronique pour laquelle on a pas de recul ne semble pas si anodine que ça, aussi il semble important d'essayer de s'en détacher dès que possible. Aujourd'hui et depuis quelques jours, j'ai totalement stoppé avec l'aide d'un patch et quelques bonbons à 1.5mg. Cela fait suite à une série de pb de santé qui m'ont contraint de pousser la porte du pneumologue, quelques tests plus loin, ma SPO2 en sommeil n'est pas bonne (trop basse 92%), suspicion de BPCO stade 1 et probablement début d'emphysème, autant vous dire qu'aujourd'hui je m'en veux de ne pas avoir stoppé bien avant, par chance ce n'est pas des problèmes respiratoires qui m'ont alerté et m'ont envoyé chez le pneumologue mais un contrôle les autres pistes médicales n'ayant rien trouvés(je ne ressent pas de gêne et pas de symptômes), je n'ose imaginer si j'avais attendu les symptômes pour faire un check pulmonaire. Vous avez le pouvoir d'arrêter alors n'attendez pas l'alerte qui sera toujours trop tardive."

philippe (40 ans) - Nationalité francaise - 14 novembre 2004 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Le 1ER janvier 2001 j'ai arreté la cigarette sans aucune aide mais apres 3 ou 4 tentatives avortees: comme quoi il faut perseverer.....et puis, et puis l'été 2003 j'ai fumer qques cigarillos.....Alors je n'ai jamais vraiment repri comme avant mais je fumais en me disant que je maitrisais ma consommation. Cela fait donc un an que je fume sans acheter de paquet et puis depuis 4 mois suite a un licenciement, cela m'a donne le pretexte d'acheter un paquet et de refumer car je n'avais pas le moral: mais cela n'etait qu'un pretexte bien sur.... ET la j'ai recommencer a cracher la nicotine, a puer la cigarette et a me sentir coupable et a mal dormir... bref invivable Pour mes 40 ans ,le 13 octobre, j'ai de nouveau arrete et quel soulagement : je dors mieux, je me sens mieux physiquement et moralement et surtout FAITES DU SPORT avec l'argent des clops: c'est la meilleure facon d'arreter et de ne pas grossir ni deprimer. A ce titre je veux remercier le site stoptabac qui m'a aide enormement et aussi le livre d'Allan CARR: Je veux aussi me feliciter pour ma determination que j'aimerai partager avec ceux qui ne ressente aucune gene a fumer et qui aima ca car pour eux la victoire sera d'autant plus belle...... "

Virginie (23 ans) - Nationalité Suisse - 14 mai 2004 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Voilà pfff, cela faisait trois semaines que j'avais pas touché une cigarette! Je m'étais faite une prommesse, après un check-up complet chez le médecin de définitivement stopper cette m.... de drogue. Mais je n'ai pas réussi à tenir... Comment arriver à m'expliquer que moi qui est arrêté d'autres drogues bien plus "dures" puis-je ne pas y arriver?? Comment ne pas m'en vouloir d'être aussi faible alors que par le passé j'ai été aussi forte??? Je n'ai aucune solution miracle, la clope est sournoise, bien plus que je ne l'avais jamais imaginé. Maintenant que faire? replonger comme avant sans me poser de question ou me dire que c'était juste un petit écart de rien du tout, que ce n'est pas une clope qui fait de moi à nouveau une fumeuse!!??? La seule réponse que j'ai à ce moment même, c'est que je ne déprime pas moins qu'avant, je ne me sens pas mieux. En plus, j'ai les doigts qui puent, un goût absolument indescriptible dans la bouche et la tête qui tourne. J'avais toujours pensé que le jour où on décide d'arrêter rien de plus facile ERREUR GRAVE ERREUR "
Catégories associées:

Catherine (54 ans) - Nationalité française - 20 mai 2017 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Un parcours chaotique parsemé d'arrêts et reprises du tabac dont 13 ans en abstinence totale., J'ai testé le Champix il y a 04 ans, stoppé en pensant être tirée d'affaires et bien sur j'ai repris (bêtement)à raison de moins de 10 cigarettes par jour.. Décidée enfin à en finir avec la cigarette, j'ai redemandé ce traitement à mon médecin. Et là, 05 semaines après la 1° prise, l'enfer...Hyper activité, Rêves morbides, sueurs nocturnes plusieurs fois dans la nuit . Puis au fil des semaines tout s'est accéléré , s est 'accentué : des pertes de mémoire incommensurables qui gênent dans la réalisation du travail et des loisirs, manque total de raisonnement,un énorme manque de discernement , la présence de conflits quotidiens avec les proches, donc un sentiment profonds d'abandon de tous, couplé avec la certitude ne rien maîtriser. Quelle souffrance... L'ordre du médecin est d'arrêter le traitement immédiatement; Ces effets secondaires n'étaient pas apparus il y a 04 ans le cerveau se souviendrait-il d'avoir été berné et montre-t-il une arrogance insoupçonnée ? Quel qu'en soit la réponse, non seulement je ne reprendrai jamais Champix mais aviserai les potentiels utilisateurs. Ce médicament est trop dangereux pour être prescrit et je n'ai aucune certitude sur le devenir de mon cerveau à la suite d'un tel chamboulement d'ici quelques années.. Qui saurait me dire si dans le temps je ne développerai pas une maladie insidieusement et où l'absorption de Champix passera sous silence.... Une seule alternative se présente à moi pour en finir avec le tabac, l'utilisation des pastilles à sucer puisque je suis allergique au patch et une énorme dose de volonté. On sait jamais ça pourrait marcher... ."
Catégories associées:

LACOUR (39 ans) - Nationalité Française - 20 avril 2007 - Partager sur: Facebook - Twitter
" bonsoir, J'ai arrêté de fumer depuis trois mois, sans y croire depuis plusieurs tentatives et puis voilà ce soir je replonge, en réalité depuis dimanche dernier. Un cigare histoire de dire j'ai le droit à un petit plaisir..alors que je sais d'avance qu'un petit plaisir est un début vers une nouvelle dépendance, mais enfin je recommence jusqu'à ce soir à nouveau trois cigarettes ! Je me sens nulle, sans volonté, triste et réaliste en me disant "mon Dieu qu'ai je fais"..tant de souffrances après tous ces mois d'arrêt pour en revenir à la case départ...pourtant je le savais après toutes ces tentatives d'arrêt et cette solitude à nouveau qui ressurgit comme un refrain d'une chanson chanté et oublié...alors je tente de me déculpabiliser mais je sens qu'il est déjà trop tard que j'ai renoué avec le diable en personne j'ai vendu mon âme au vendeur de prison et je sais qu'il faut tout recommencer et que cela vient que de mon fait celui de ne pas avoir resisté...je me sens triste, seule, abandonnée, comment ai-je pu après toute l'énergie que j'ai instauré pour arrêter ? Vraiment je ne pensais pas être tant imprégnée, misérable face à une telle servitude. J'aimerai avoir un ami ou une amie à qui en parler, mais à ces moments là que de solitude ! vraiment quelle dérision de croire que j'étais plus forte que ma dépendance, alors on n'aura beau me dire qu'il ne faut pas se maudire, être tolérant envers soi même, pour moi cela est de la foutaise, je ne vois plus comment me sortir de cette drogue qui profite de mes faiblesses et de mon abandon. J'étais certaine d'avoir esquivé tous les pièges et me revoilà encerclé, dépendante de ce poison.... pourtant je savais mieux que personne que même une taffe de cigarette me menerait en enfer, voilà je vais devoir avec tristesse recomposée avec cet éternel duel : arrêter ou me comporter comme un ex-fumeur jamais affanchi réellement. bon courage à tous et à toutes... "
Catégories associées:

philou (41 ans) - Nationalité française - 24 mai 2006 - Partager sur: Facebook - Twitter
"C'est trés FACILE d'arréter et surtout trop facile pour reprendre la cigarette : j'ai repris 2 fois au cause de MOI bien sur..et surtout à cause : 1/ la 1ere fois c'est parce que je voulais fumer un PéTARD ou 2 ....et puis le gout de la clop est revenue...2/ la 2eme fois c'est en voulant fumer de trés bon cigarre que l'envie est revenue et qu'une fois les cigarres fumés j'ai pri une cigarette..... C'est ma 3ème et derniere tentative : je suis averti des pièges et surtout des dètours que prend la cigarette pour vous rendre esclave et DROGUé, n'ayont pas peur des mots....c'est une drogue qui nous tue ou qui nous tuera....Je dis STOP au massacre.... Bienvenue dans un monde magnifique....à notre image."

Une bonne raison ci-dessous de lire les témoignages :

 

© 2022 - Stop-tabac.ch